POURQUOI J’AIME TANT LE YIN YOGA

Par défaut

J’aime le Yin yoga, je résonne en Yin yoga, ou plutôt, c’est le Yin yoga qui résonne en moi ! Tandis que dans la pratique occidentale du yoga c’est le Yang qui domine.
De la classe de hatha yoga, en passant par hatha flow et viniyasa jusqu’à votre 1h30 d’ashtanga c’est le côté ardent, masculin de yoga qui prend le dessus ! Sûrement le retour de la médaille de notre siècle de compétiteurs…
Il n’y a rien de mal à cela. Les pratiques fluides de yoga qui consistent de passer d’une pose à l’autre sont bénéfiques pour augmenter la flexibilité, le tonus musculaire et la mobilité.

Il y a l’autre visage du yoga, comme vous l’avez compris le  Yin yoga.

Yin yoga, également appelé yoga « Daoiste », implique des séquences qui entrent profondément dans les tissus du corps. Les poses sont souvent tenues pendant beaucoup plus longtemps que celles durant les séances de hatha yoga. Le but est d’accéder à des tissus conjonctifs plus profonds ainsi que de se connecter à un état plus méditatif.

MAIS QU’EST-CE QU’IL APPORTE DE PLUS CE YIN YOGA ?

Yin yoga est excellent pour réduire le stress et fournir la restauration pour le corps aussi bien que pour l’esprit.

Il est également idéal pour augmenter la mobilité, la circulation et la régulation des flux d’énergie dans votre corps, car durant la séance de Yin yoga les  canaux énergétiques et les méridiens sont ciblés d’une manière similaire à l’acupuncture.

Si Yin yoga a piqué votre intérêt, venez tester une séance ! Votre prof de yoga se fera le plaisir de proposer une séance adaptée à vos besoins, que vous soyez un grand sportif ou un grand stressé.

Aujourd’hui la séance pour nos genoux !

1.      Commençons dans la posture du carré : posez votre cheville droite sous le pied gauche, faites la même chose à gauche. 3 minutes, ensuite croisez les jambes dans l’autre sens. Si vous êtes débutant et les genoux sont encore enfermés dans leur torpeur, c’est possible de rester juste là dans la position assise et ne pas se pencher en avant.IMG_20170814_183245.jpg

2.      On poursuit avec la colombe. Là aussi à vous de voir si vous vous couchez sur votre jambe repliée ou vous rester dans la position assise. J’ai fait le choix aujourd’hui de vous monter les postures avec tout le support que vous pourrez trouver dans une salle de yoga (bolsters, coussins, briques ou encore les couvertures). Soyez humble, soyez humain, soyez enfin raisonnable ! On est là pour se faire du bien, pas pour prouver quoi que ce soit ! La seule chose qu’on cherche à dépasser ici c’est notre propre ego, pas la souplesse de notre voisin !
IMG_20170814_183414.jpg

3.      Les lacets, celle-là,  je l’adore ! Cette posture a le don de me sortir de ma zone de confort ! Petit conseil, commencez par le coté plus ouvert, ou du moins, moins en difficulté. 3 minutes de chaque côté.

IMG_20170814_183449.jpgIMG_20170814_183553.jpg

4.      La demi-selle. Je montre ici les 2 variantes possibles de cette technique. Si l’option couchée sur le dos est juste pas envisageable pour le moment, faites la posture du Roi Arthur ! En plus ça sonne noble avec le  même effet garanti.

IMG_20170814_184023.jpgIMG_20170814_184213.jpg

5.      On finit avec Shavasana avec une brique placée sous le sacrum. Prenez votre temps pour placer votre bassin à plat, comme s’il voulait épouser la forme de la brique.
Quand vous vous sentirez stable, étirez les jambes l’une après l’autre et laisser vous aller. 5 minutes ici.

IMG_20170814_184447.jpg

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s