En herboristerie, les racines sont souvent des denrées précieuses dont on peut extraire des remèdes puissants. Les légumes racines n’échappent pas à cette règle, car, s’ils sont de délicieux aliments pour qui sait les préparer, ils recèlent également des principes actifs précieux qui permettent de concocter des remèdes capables de soigner bien des maux.
S’il y a les légumes racines, il y a aussi les épices racines. Une épice racine est un aliment végétal odorant ou piquant, que l’on utilise pour assaisonner les plats. Nous l’appelons racine ou rhizome ou bulbe.hommeracine.jpg
« Dieu a fait l’aliment, le diable l‘assaisonnement ». Si l’on observe l’histoire des épices, cette formule culinaire semble tout à fait fondée : depuis l’Égypte ancienne, les hommes n’ont en effet cessé d’alterner diplomatie et violence pour parvenir à mettre la main sur les fameuses épices.
Venues des pays lointains et donc rares, chères mais aussi mystérieuses, ces plantes faciles à transporter sont vite devenues le symbole d’un luxe bien sûr indispensable. La route des épices, si notre vieille Europe n’était pas riche en épices, les Arabes sont devenus à la fin de Rome les intermédiaires incontournables entre Orient et Occident, échangeant esclaves contre musc ou girofle dont ils tirent des fragrances recherchées. Nous verrons dans nos articles que les racines utilisées de nos jours comme épices sont originaires, d’Inde ou d’Asie.
Présente à la fin du Moyen Âge dans les ¾ des recettes de la haute société, mais aussi dans les confiseries, gâteaux (le fameux pain d’épices) et boissons, ces miettes de plantes sont devenues un signe de réussite sociale : plus on est riche, plus les aliments sont épicés !
images.jpg

 

L’expression  »manger les pissenlits par la racine » veut dire d’une personne qu’elle est morte et enterrée. L’origine de cette locution a vu le jour dans le courant du XIXème siècle. En effet, à cette époque, les personnes étaient enterrées directement avec la terre dessus avec la face tournée vers le haut. 

 

 

celtic_tree_of_life.jpg

Dans un arbre généalogique nous sommes, en fait, le tronc de l’arbre. Nos enfants les branches et nos petits enfants de belles feuilles. Nos racines sont ceux qui nous ancrent dans le sol : nos ancétres.

On se lance dans des recherches généalogiques pour connaître ses origines, ses racines.
Naguère, l’histoire de la famille se transmettait de génération en génération, les gens étaient peu mobiles…
Aujourd’hui, l’accélération de nos modes de vie, nos changements de lieux de vie fait que l’on perd rapidement ce genre de souvenirs.

Publicités