L’éveil au Printemps avec le Hatha Yoga

Par défaut

Le printemps arrive, moment de l’année où les jours s’allongent et où une certaine effervescence fait naître les projets qui ont germé durant l’hiver. Comment tirer le meilleur parti de cette période de renouveau grâce à la pratique du yoga ?

Le yoga, une quête d’unité et d’harmonie
Le yoga n’est pas une pratique qui se limite au physique. Yoga signifie « union », un terme qui peut se comprendre de plusieurs manières.

Tout d’abord l’union entre l’intérieur et l’extérieur, c’est-à-dire le maintien d’un lien et d’une harmonie entre soi-même et le monde extérieur. Le yogi va chercher à se relier aux différents cycles : cycles des journées, de la lune, des saisons, etc. D’où l’importance d’adapter non seulement sa pratique du yoga mais également son mode de vie en fonction de ces cycles.
L’unité peut être trouvée en soi également. Le hatha yoga traditionnel considère que l’être humain est composé de 3 plans : physique, émotionnel et mental.

Les effets du yoga sur le corps physique sont les plus remarquables. En acquérant une meilleure résistance, une meilleure endurance, en augmentant sa souplesse et en stimulant le système immunitaire, le yoga est évidemment préconisé si l’on souhaite reprendre contact avec son corps et prévenir les troubles de santé bénins qui nous gâchent parfois le quotidien.
Les effets concernent aussi nos émotions. Le but est de leur faire de la place, de leur créer un espace pour qu’elles puissent exister. Une fois que l’on a appris à les reconnaître, elles peuvent s’exprimer sans heurt et sans excès. Un travail qui passera par le corps et par la maîtrise de la respiration (pranayama).

Enfin, le travail sur le plan mental passera lui aussi par la respiration et par la méditation. Là encore le but est de comprendre le fonctionnement de l’esprit, de commencer par observer les pensées et leur mode de développement. Une fois les processus du mental compris, le quotidien prendra une toute nouvelle saveur.

Comment l’arrivée du printemps nous impacte-t-elle ?
Nous l’avons vu, nous faisons partie intégrante du monde qui nous entoure. L’observation de la nature nous donne donc des indications sur ce qui se passe en nous lorsque le printemps arrive.
L’hiver est supposé être un temps de repos où les projets peuvent murir mais ils ne se concrétisent réellement qu’au retour des beaux jours. Le corps s’est lui aussi reposé, il a de nouveau besoin d’activité. Une énergie nouvelle s’éveille, à nous de la diriger pour qu’elle ne se disperse pas inutilement.

La priorité est de remettre du mouvement dans le corps en privilégiant les pratiques actives. On pourra ainsi réaliser davantage de salutations au soleil, à condition de toujours synchroniser la respiration avec les mouvements et de ne pas dépasser ses propres limites.

Amener le yoga dans son quotidien
Les moments de passage comme les changements de saison sont propices à une révision des habitudes. Les croyances et expressions populaires sont souvent pleines de bon sens. Ainsi, le traditionnel « grand ménage de printemps » ne s’applique pas seulement à notre lieu de résidence mais aussi à cet espace que nous habitons en permanence, le corps.

Avec le retour du printemps, mettez vous au Yoga ! 

rainbowbody.jpg

Publicités

230219 Un Samedi, un ami

Par défaut

Un Samedi, un ami… Christiane Brun
Une rencontre autour des livres, sur le muret qui borde le Lez à Bollène.
Outil Spirituel serait le terme le plus proche de ses compétences.
Elle a su pour cela développer de nombreuses compétences, en travaillant plusieurs outils.
De beaux échanges nous ont liés, une personne droite et expérimenté, qui saura vous aider à rétablir votre bien-être  énergétique, j’en suis convaincue.
Découvrez-la à votre tour.
Namaste.wp1767466-reiki-wallpapers

Pourquoi le mois de février est-il plus court ?

Par défaut

Aujourd’hui, nous sommes le 1er février, et ce deuxième mois de l’année s’arrête plus tôt que ses onze autres copains tous les ans.

28 jours, ou 29 une fois sur quatre lors des années bissextiles, ainsi est le mois de février. Alors que tous les autres mois de l’année comptent 30 ou 31 jours, lui s’arrête avant.

Ce mois de février est connu entre autres pour la Saint Valentin, fête pendant laquelle on célèbre les amoureux, mais également pour la chandeleur, journée durant laquelle il est de coutume de manger des crêpes. Mardi Gras pour lequel on se déguise, peut aussi tomber pendant février.

Pourquoi février ne comprend que 28 ou 29 jours ?

Il faut remonter loin pour trouver une justification à cette particularité. Il s’agit tout simplement d’une histoire de jalousie entre Jules César et son fils spitituel, l’empereur Auguste.

Avant César, le calendrier était lunaire. Il y avait donc 10 mois et 61 jours variables selon les lunaisons. L’astronome de Jules César, lui dit qu’il fallait mieux se baser sur l’année solaire car cela permettrait d’équilibrer les saisons. Ainsi, l’année compta 365 jours répartis en 12 mois, et naquirent les mois de januarius et februarius. Le calendrier était devenu julien (aujourd’hui grégorien).

Par pur plaisir personnel, César enleva un jour au mois de février pour le rajouter à « son » mois, celui de juillet.

Auguste, le successeur de César, jaloux, fit de même et retira un autre jour à février pour le rajouter à août, « son » mois. C’est donc pour cela que juillet et août ont tous les deux 31 jours.

Ainsi était né notre calendrier actuel. Cependant, un problème persistait. Le soleil avait besoin de 365,25 jours pour faire sa révolution. Il fut donc décidé qu’une fois tous les quatre ans, un jour serait rajouté à février afin de combler ce manque. C’est ainsi que sont nées les années bissextiles.

dansonssouslapluie.jpgProchaine année bissextiles : en 2020 !

Dicton : « en février pluie jamais finie fait l’année féconde et bénie. »

Et ça commence sur des chapeaux de roue, il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille !

Namaste

DétoxYogaJ2019

Par défaut

Youpi ! Les fêtes sont passées et avec elles les festins à en plus finir !
Si vous avez déboutonné le jean pour pouvoir respirer lors du dernier goûter « Galette des Rois », votre place est au Détox le 13 janvier 2019 !

Pas de culpabilité, nous avons passé de bons moments en famille à savourer tous ses mets festifs. Mais, notre corps en prend un sacré coup, après ses fêtes où le vin coule à flots, la nourriture est trop riche et beaucoup trop abondante.
Une cure de détoxification a pour but d’une part de “nettoyer” l’organisme en éliminant les toxines accumulées et d’autre part de “réénergiser” le corps.

Pour y parvenir, nous allons sélectionner nos fruits et légumes de saison. Cela pour optimiser les actions dépuratives des systèmes digestifs, urinaire et circulatoires : augmentation de la diurèse et du transit, stimulation du travail du foie et de la circulation sanguine,… et aussi à augmenter les apports en vitamines, minéraux, antioxydants, acides gras essentiels…
Comment ? 

  1. 4 jus à boire tout le long de la journée, accompagnés à souhait d’eau et des tisanes pour mettre le système digestif au repos sans se priver d’apport en vitamines et antioxydants. 
  2. 2h de pratique des asanas qui ciblent le transit et les organes de digestion. 

Le résultat est quasi immédiat. Au lever, on retrouve un appétit sain, un gain d’énergie et un rapport correct avec la nourriture. On mange quand on a faim. Logique non ?
Quand ? 

Le 13 janvier de 9h00 à 11h00. On commence à jeun (ok, un petit café si le démarrage est difficile, une tisane est bienvenu, sans sucre ni lait)
Où ?
Au Studio Zem Yoga, 1337, avenue du Générale de Gaulle, Pont St Esprit.
Les places sont limitées, l’inscription est obligatoire car les jus sont préparés la veille !
 

Namas’ thé.32717-detoxyoga

haippee nyoo eeyar 2019

Par défaut

Dans ma tendre jeunesse, j’adorais faire des plans pour l’année qui arrive.
Avec l’âge, je me suis rendu compte que les bonnes résolutions tombent dans les oubliettes… J’ai lu quelque part que, vers le deuxième vendredi du février, on aura oublié toutes les belles promesses faites…
Quand une année vient remplacer celle qui part, c’est normal, et même humain de vouloir faire quelque chose de bien avec cette feuille blanche qu’on a devant soi…
Voilà une idée que je partage :
 choisissez juste UN MOT.
Un seul qui placera votre intention pour cette année.
 Aucune honte, assumez !
Que voulez-vous vraiment ?
 Carrière, famille, voyage, lecture, santé, joie, compassion, conscience  (ce dont vous avez le plus besoin). Vous pouvez l’imprimer pour afficher sur votre miroir à l’entrée, en faire l’écran d’accueil de votre portable, ou encore votre marque-page. 
Quant à moi, je sais précisément ce que je veux (excusez mon  » je veux » et pas « je voudrais « , car je le veux vraiment!).

Bonne AnnéeJ‘ai placé mon vœu, mon intention et je le laisse voyager, flâner librement jusqu’à ce qu’il se réalise, qu’il vienne à moi.
Je vous souhaite à tous une merveilleuse soirée de réveillon, entouré de vos proches.  Paix, joie et amour !

Je vous ZEM!

Le Muay Thaï

Par défaut

Le Muay Thaï , serait vieux de deux mille ans selon les Thaïlandais.
Le peuple T’ai aurait développé le Muay pour défendre leur terre et se défendre des invasions.
Le Muay Thaï signifie ainsi à la fois  » boxe thaïlandaise » et  » boxe pour rester libre » .
C’est un art mélangeant les pieds , les poings , les coudes et les genoux.
C’est pourquoi il demande rigueur et détermination pour pouvoir être maîtrisé. Les niveaux ne sont pas représentés par des ceintures comme au judo ou au Full Contact mais par des prajeets.

 

Les prajeets

Les prajeets ou Kruang-Rang représentent le niveau d’un Nak Muay . Il en existe 5 différents ( sans compter le blanc) . Les trois premiers prajeets se passent au club avec un ou deux professeur(s) ayant au minimum 1er Khan .

  • Prajeet Blanc (tout Nak Muay débutant)
  • Prajeet Jaune
  • Prajeet Orange
  • Prajeet Vert
  • Prajeet Bleu
  • Prajeet Marron

A noter que le Prajeet Noir représente le premier Khan , qui sont au nombre de six . Ce sont des degrés de prajeet noir ( similaires au Dan dans d’autres arts martiaux ) .

Massage Osteothaï des Organes Internes

Par défaut

Formation Osteothai pour les organes internes et leurs relations avec le bassin et les dysfonctions vertébrales

imagesSouvent appelé le deuxième cerveau, le ventre est notre véritable centre. Cette région clef ne doit pas être oubliée dans nos traitements. Les tensions au niveau de l’abdomen sont très souvent responsables de dysfonctions structurelles (douleurs lombaires, problèmes de bassin ou perte de mobilité au niveau articulaire), de désordres digestifs ou de blocages émotionnels.

Le but de cette formation sera de savoir détoxifier les organes internes, restaurer l’homéostasie et intégrer le contenu avec le contenant (organes internes avec bassin et colonne vertébrale) par un massage.

Se rafraîchir : SITALI PRANAYAMA

Par défaut
Cet été pour vous rafraîchir, vous avez été sensationnel d’inventivité : Plage, Piscine, Clim, Ventilo, Bière, Rosé, Mojito … (oh la lutte contre le réchauffement climatique).

Mi-Septembre, il fait beau et chaud et le moral est au beau fixe ! Ah oui, mais voilà que vous êtes en sueur tout le temps. Et dans la salle, nous l’avons vécu hier soir, on a chaud. Il est temps de faire Sitali Pranayama, la technique de respiration yogique qui rafraîchit ! Quels sont les bienfaits et comment on fait Sitali Pranayama ?

SITALI PRANAYAMA, C’EST QUOI ?

« Sitali » en sanskrit veut dire « rafraîchissant, calmant », et le Pranayama est l’ensemble des techniques de respirations yogiques. Sitali Pranayama est alors le « Souffle qui rafraîchit, qui calme » le corps et le mental.

C’est donc un pranayama qu’on pratique à la fin d’une séance vigoureuse de yoga, pour calmer et pour faire baisser la température corporelle. C’est aussi une pratique à adopter quand il fait chaud !

D’un point de vue ayurvédique, le feu, le chaud, est une caractéristique du Pitta dosha (la constitution Pitta). Si par exemple vous êtes de constitution à dominante Pitta, eh bien il y a de grandes chances que l’été et le climat chaud vous rende un poil plus irritable, vous fasse transpirer et rougir copieusement, voire vous cherche des petits soucis digestifs. Sitali Pranayama est pour vous !

Et quand il fait vraiment chaud, Sitali Pranayama est pour tout le monde, petits et grands. Allé, je vous le montre vous pourrez faire faire chez vous.

LES BIENFAITS DE SITALI PRANAYAMA

Le Souffle qui rafraîchit, qui calme, fait justement ça !

– Sitali Pranayama calme le corps et le mental. On est moins irritable, on a moins de grosses colères.

– Physiquement, Sitali Pranayama aide à réduire la température corporelle, cela calme les rougeurs de la peau, la transpiration, et peut aider à réduire les soucis digestifs types reflux acides.

– Sitali Pranayama cultive aussi la concentration, et la conscience du souffle.

Prêt pour la fraîcheur ? Embarquement immédiat pour Sitali Pranayama !

COMMENT ON FAIT SITALI PRANAYAMA

– Asseyez-vous confortablement

– Si vous voulez, fermez les yeux.

– Prenez quelques respirations profondes.

– Quand vous êtes prêt, roulez votre langue en U.

– Respirez par la bouche, à travers la langue en U, comme une paille.

– Continuez à respirer profondément, le temps que vous voulez.

– Puis arrêtez, prenez quelques respirations normales.

– Et ouvrez les yeux, vous voilà rafraîchi !

JE NE PEUX PAS ROULER MA LANGUE EN U !

Oui ! Il paraît que c’est un truc génétique, et que il n’y a rien à faire si vous ne pouvez pas. Il y a plein de yogis qui mettent le pied derrière la tête et qui ne peuvent pas rouler la langue en U.

Pas de soucis, on fait Sitkari Pranayama à la place. Au lieu d’aspirer par la langue en U, on aspire à travers les dents fermées.

Sitkari Pranayama aussi rafraîchit, car l’air entre non pas par le nez (qui réchauffe l’air), mais toujours par la bouche, qui humidifie.

COMMENT FAIRE SITKARI PRANAYAMA

– Joignez les dents du haut et du bas.

– Respirez par la bouche entr’ouverte, à travers les dents. L’air fait un sifflement : «Sitkari » en sanskrit signifie « Siffler ».

Alors quand il fait chaud, on s’offre un bain de pied frais, des glaçons dans un thé, et un bon Sitali (ou Sitkari) Pranayama, et on oublie l’installation de la climatisation !

Nous essayerons en fin de cours et si, dans les premiers temps ça fait rire, et bien il vaut mieux rire que pleurer, n’est ce pas ?

Namaste, WD.

Yoga été 2018

Par défaut

Cet été, nous avons pratiqué le yoga dans des décors qui diffèrent de notre Studio de Pont Saint Esprit. Chacun de vous a eu un moment d’émerveillement, de découverte, un moment à soi. Les vacances servent à ça : à découvrir, à faire une parenthèse, à changer de décors ! Voici les photos de quelques-uns de vous (les plus timides ont préféré les garder pour soi et nous les comprenons, loin de nous le tapage médiatique !).
Vu les photos, les vacances ont été réussies !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Ne vous fiez pas aux numéro l’ordre est aléatoire, ceux qui n’ont pas pensé à nous en envoyer, n’hésitez pas notre WordPresseur gonflera l’article).

1.     Un yogi dans la tempête du Festival d’Avignon. Keep calm et prend un prospectus…
2.     En mode selfi au bord de la piscine. Et plouf !
3.     Marie-Laure a trouvé un petit moment de calme, mais pas trop loin de ses garçons.
4.     Sandrine à la Costa Brava. Super spot pour pratiquer le yoga ! Face à la mer !
5.     Nelly fidèle au beau Ganesh. « Om Gam Ganapataye namaha ! »
6.     Nous avons testé Stand Up Paddle cet été avec quelques postures de yoga sur l’eau. Et ben, c’est pas facile ! Mais super fun !
7.     Une chose reste indéniable – la bouée de sauvetage est à porter de tous.
Asseyez-vous, fermez les yeux et RESPIREZ !

Namaste.